dimanche 26 juillet 2015

La femme au tableau de Simon Curtis

Ma Boîte à Films #3





Depuis le temps que je voulais aller au ciné qui vient d'ouvrir au pied de notre nouveau chez-nous, voilà c'est chose faite, et en bonne compagnie! Pour cette première expérience j'ai choisi La femme au tableau de Simon Curtis notamment parce qu'il y est question d'un tableau de Klimt, souvenez-vous j'ai vu l'expo il y a un mois.

La femme au tableau de Simon Curtis est sorti le 15 juillet 2015. Ce drame de 1h50 fut réalisé par Simon Curtis, il regroupe une belle brochette d'acteurs: Helen Mirren, Ryan Reynolds, Daniel Brühl et Katie Holmes.

Pourquoi ai-je aimé ce film?

- Le film retrace une histoire vraie.

- Les flash-backs qui montrent la vie de la famille de Maria Altmann pendant la guerre sont très émouvants!

- Ce film, qui évoque un sujet sérieux, les confiscations d'oeuvres d'art pendant la deuxième guerre mondiale, a des passages heureux et même joyeux. Vous entendrez quelques répliques savoureuses dans la bouche d'Helen Mirren!!!

- Deux histoires s'entrecroisent et... fusionnent!

- J'avais déjà vu quelques mois plus tôt un film sur la restitution des oeuvres d'art spoliées: Monuments men.

- Un bon sujet pour l'épreuve d'Histoire des Arts au Diplôme National du Brevet!

Alors l'histoire!

"La première fois que je suis venue c'était pour moi, 
aujourd'hui c'est pour lui."

Maria, une septuagénaire qui vit aux Etats-Unis, demande au fils d'une de ses amies, Randy Schoenberg, jeune avocat, de l'aider à ce qu'on lui restitue les oeuvres d'art qui appartenaient à ses parents, et, parmi elles, Woman in gold de Klimt, qui représente sa tante Adèle. La discussion qu'il a eue avec Maria, et le strudel aux pommes qu'elle lui a offert, n'ont d'abord pas convaincu Randy, néanmoins il a fini par accepter, et, un voyage à Vienne plus tard, Randy décidera de mettre tout son coeur dans cette affaire, lui dont le grand-père, compositeur autrichien, a vécu la même spoliation que la famille de Maria.
Le gouvernement autrichien qui détient et expose au plus grand musée de Vienne Woman in gold, va-t-il accepter de restituer ce qu'il considère comme étant la Mona Lisa autrichienne, le portrait de cette femme qui incarne l'identité du pays et qui est estimé à 100 millions d'euros? Maria a de la ressource et s'est bien entourée mais son combat va faire rejaillir des souvenirs douloureux: la spoliation, la traque, la fuite.


"I decided to face the ghosts!" 


Larmomètre: j'ai explosé le compteur! Heureusement j'ai toujours un paquet de mouchoirs sur moi...

Il y a bien un grand écran près de chez vous... Alors bon film!

2 commentaires:

  1. Justement, je comptais le voir...Tu finis de me convaincre !!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Qu'as-tu pensé du film?
      En ce moment je trouve qu'il n'y a pas grand chose au cinéma... ;( c'est souvent décevant en été...

      Supprimer